100% vrac & consigné. 0,80 € recrédités par contenant rendu. Livraison verte en 24h, gratuite dès 60 €.
5% offerts sur votre 1ère commande avec le code BIENVENUE. Service disponible pour Rennes Metropole uniquement.

DurabL. Le vrac simple et cohérent. Livré chez vous.
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Liste de courses

C’est quoi le kraft ?

Chez DurabL nous utilisons principalement deux types de contenants : les sachets en kraft pour les produits secs comme les pâtes et les bocaux en verre consignés pour les boissons et autres produits liquides. Dans cet article nous allons nous vous parler en détail des sachets krafts.

Tout d’abord commençons par le nom, kraft. Kraft, signifie force en allemand, et ce nom n’a pas été choisi au hasard pour cet emballage particulièrement solide. Résistant oui, mais pas que. Les sachets en kraft sont surtout connus pour être écologiques grâce à leur composition en fibre 100% végétale qui se dégrade facilement. Avant de vous expliquer pourquoi c’est mieux que du plastique, nous allons commencer par vous expliquer comment il est fabriqué.

Le processus de fabrication sans produits chimiques

Le kraft est fabriqué à partir de bois et plus précisément à partir de pâte à papier. Mais avant toutes choses, pour comprendre le processus de fabrication, parlons du bois.

Le bois est composé d’eau, de lignine, d’écorces et de fibres de cellulose. Ce qui est intéressant dans le cas du kraft est la fibre de cellulose qui est le composant principal du papier. C’est grâce à cette fibre végétale qu’il est particulièrement résistant. Le but de tout le procédé de fabrication, qui n’utilise d’ailleurs pratiquement aucun produit chimique, est alors de séparer la lignine de la cellulose. On vous explique tout ça juste ici 👇

Etape 1 : le bois

La première étape est l’approvisionnement en bois ; cela se passe dans une forêt et plus précisément la forêt des Landes en France. Cette forêt n’est pas choisie au hasard puisqu’elle fait partie de la certification PEFC (Programme Européen des Forêts Certifiées) qui certifie que la forêt est gérée de manière durable. Une gestion durable sous-entend qu’après chaque coupe chaque arbre est replanté afin de lutter contre la déforestation. Le bois va ensuite être coupé en écorces, on dit qu’il est écorcé, puis il est dirigé vers des coupeuses qui permettent de le transformer en copeaux.

Copeaux de bois, processus de fabrication du kraft

Etape 2 : la cuisson

Une fois le bois transformé en copeaux l’étape suivante est la cuisson. Ils sont chauffés à 80°C avec de l’eau avant d’être mis en contact avec un mélange composé de soude et de sulfure de sodium appelé liqueur blanche du fait de sa couleur transparente. C’est ce qu’on appelle l’imprégnation, cette étape dure 1h à 105°C. Ce qui est intéressant à ce moment-là est le rôle du sulfure de sodium qui favorise l’élimination de la lignine.

Ensuite, le tout est envoyé dans un autoclave, aussi appelé “lessiveur” dans lequel va s’effectuer la plus grande partie de la cuisson. La pâte à papier va être cuite pendant 10h à 150°C. Cette opération va alors permettre de dissoudre la lignine et donc de libérer les fibres de cellulose.

Cette cuisson permet de récupérer deux produits : la pâte à papier et la liqueur noire. La pâte de papier va être envoyée au lavage. De son côté, la liqueur noire, composée de la lignine et la liqueur de cuisson usée, est acheminée vers un atelier de régénération où elle sera réutilisée dans le processus de fabrication de la pâte.

Etape 3 : le lavage 

Une fois cuite la pâte est envoyée au lavage. Selon l’usine dans laquelle le papier est fabriqué il existe entre 3 et 5 étapes de lavage et plusieurs types d’équipement peuvent être utilisés :

    • diffuseurs atmosphériques ;
    • diffuseurs de pression ;
    • tambours déplaceurs
    • tambours aspirants
    • presses à lavage

Après le lavage il existe généralement plusieurs étapes de blanchiment mais dans notre cas le papier n’est pas blanchi pour éviter l’utilisation de produits chimiques.

Etape 4 : l’atelier de mise en feuille

Une fois lavée la pâte peut enfin devenir une feuille. Les étapes d’avant ont nécessité beaucoup d’eau donc afin qu’elle puisse être éliminée la pâte va être égouttée puis pressée. Cela se fait grâce à un système composé de tapis roulants et de presses. Enfin, la feuille est séchée à l’aide d’un séchoir et coupée. Le papier kraft est enfin terminé.

Processus de fabrication du kraft

Processus de fabrication du kraft

Les avantages du kraft

Bien que la fabrication du kraft nécessite beaucoup d’eau l’empreinte écologique des sacs en kraft n’a rien à voir avec celle des sacs en plastique. Il faut peu de temps pour fabriquer un sac en plastique (1s), peu de temps pour l’utiliser (20 mins) mais des centaines d’années pour qu’il se dégrade (250 années). Alors oui, il est possible de les réutiliser et de les recycler. Mais, ils ne sont pas tous recyclables et pas à l’infini, ils finissent à un moment ou un autre dans les décharges ou les océans.

Cycle de vie d'un sac plastique

Le grand avantage du kraft est que, grâce à sa composition en fibres naturelles, il est capable de se biodégrader. Il lui faut seulement 2 à 5 mois pour disparaître dans la nature. On est loin des 250 années des sacs en plastique. Et contrairement à ce qu’on peut croire, non le kraft n’est pas responsable de la déforestation. C’est une fausse idée reçue, la fabrication de papier ne représente que 1,5% de la déforestation. De plus, comme dit précédemment, le bois utilisé est issu de forêt durable. L’impact écologique est donc minime.

Déforestation

Maintenant lorsque vous passez commande chez DurabL pensez à réutiliser vos sachets krafts s’ils sont réutilisables ou pensez à les composter. Vous pourrez voir qu’au bout de quelques mois il n’en restera plus rien ! Vos courses ne laissent pas de traces grâce à notre drive zéro déchet !